5 méthodes permettant de réduire les coûts de fabrication en tôlerie
Ce site web utilise des cookies pour améliorer votre expérience.
Lire notre politique de confidentialitéaccepter les cookies
This website uses cookies to improve your experience.
Read our Privacy Policyaccept cookies
Ressources / Usinage CNC / 5 méthodes permettant de réduire les coûts de fabrication en tôlerie

5 méthodes permettant de réduire les coûts de fabrication en tôlerie

Shift
décembre 6, 11:12

Ces 5 astuces vous aideront à optimiser au mieux votre prochain projet en tôlerie, afin de réduire vos coûts et de garantir une efficacité maximale.

La tôlerie est un procédé idéal pour réaliser des pièces robustes, que ce soient des prototypes produits en petites séries ou des productions avec des volumes beaucoup plus importants.

La tôlerie possède de nombreuses applications commerciales et peut s’avérer être une méthode très rentable pour réaliser vos pièces. La tôlerie consiste cependant à réaliser des pièces à partir d’une unique feuille de métal et, comparée à d’autres procédés d’usinage, cela nécessite des précautions supplémentaires

Afin de vous faire gagner du temps et économiser de l’argent, voici 5 astuces que vous pourrez appliquer à vos futurs projets !

1. Choisissez le matériau adéquat

Le coût des matériaux est un des facteurs qui tire le plus le coût des pièces à la hausse. Prêtez une attention particulière au choix de vos matériaux et assurez-vous d’utiliser des tailles habituellement disponibles. Si vous en êtes à l‘étape du prototypage, contentez-vous d’utiliser de l’aluminium 5052, ou tout autre matériau moins onéreux, en lieu et place de l’acier inoxydable 304.

2. Concevez par rapport à un gabarit standard

Lorsque vous concevez vos pièces, souvenez-vous d’utiliser des gabarits standards de feuilles métalliques. En général, nous pouvons usiner des pièces à partir de tôles ayant une épaisseur de 6,35 mm pour l’aluminium et jusqu’à 15 mm pour l’acier. Ces restrictions peuvent toutefois varier en fonction de la géométrie de la pièce et du matériau utilisé. L’utilisation de métaux plus épais va limiter la faisabilité de certaines pliures.

3. Simplifiez vos pliures

Dans la majorité des cas, plus la complexité d’une pièce est grande, plus son coût sera élevé. Afin de limiter cela, efforcez-vous de concevoir des pliures simples, dont le rayon de courbure sera au moins égal à l’épaisseur de la tôle utilisée. Pour des pièces volumineuses et épaisses, des pliures plus réduites ont tendance à devenir rapidement imprécises et doivent donc être évitées autant que possible.

4. Relâchez vos tolérances

Pour une pièce donnée, seul un petit nombre de surfaces joueront un rôle critique vis-à-vis de son fonctionnement. Plus vos exigences en termes de tolérances seront nombreuses (ex. : rayons, diamètres de perçage, distances, etc…), plus la pièce sera chère à fabriquer. Attribuer des tolérances exigeantes uniquement aux surfaces fonctionnellement critiques est un bon moyen de réduire les coûts superflus.

5. Maintenez une orientation uniforme pour vos courbures

Afin d‘économiser du temps et de l’argent, essayez de faire en sorte que, dans un même plan, les courbures aillent toutes dans la même direction. Cela évitera d’avoir à réorienter la pièce. Votre pièce gagnera également en rentabilité si vous pouvez maintenir des rayons de courbure cohérents.

Si vous êtes intéressé par nos services d’usinage en tôlerie, n’hésitez pas à nous envoyer vos plans pour obtenir un devis.

Ces articles peuvent également être intéressants pour vous